Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Jane Goodall 1
Coup d'oeil sur,  Elles l'ont fait

Jane Goodall

La femme qui murmurait à oreille des chimpanzés

Qui est Jane Goodall ?

Jane Goodall est une femme anglaise née en 1934 à Londre. Sa famille n’avait pas les moyens de financer ses études. Elle décide alors de passer un diplôme de secrétaire, bien que son amour pour les animaux soit déjà bien présent. Après un voyage au Kenya, pour visiter une amie, elle devient la secrétaire d’un grand archéologue et paléontologue. Curieuse et passionnée par les animaux, elle choisit de s’installer en Tanzanie pour les observer puis se focalise sur les chimpanzés. Malgré les grandes découvertes qu’elle fait, elle ne possède toujours pas de diplôme dans ce domaine. L’archéologue l’incite donc à passer un doctorat, bien qu’elle ne possède pas de diplôme universitaire. Elle passe alors un doctorat en éthologie. Et quel est le sujet ? Les chimpanzés !

Ses découvertes

Elle viendra démonter quelques certitudes bien encrées qui séparent les hommes, des animaux. Car oui, le chimpanzé est incroyablement proche de nous que ce soit génétiquement, dans son comportement social ou la résolution de problèmes. Jane devient une référence dans le domaine de la primatologie. Elle fait alors des découvertes sur le fonctionnement de ces singes mais apporte du même coup, des réponses sur le fonctionnement des humains.

Jane Goodall 2

Son regard

Mais Jane n’est pas une simple scientifique. Les chimpanzés comptent pour elle. Elle connaît la personnalité de chaque individu qu’elle côtoie. Ils portent tous un noms et ne sont pas considérés comme des bêtes, des sujets d’étude. On peut voir tout l’amour qu’elle leur porte.

C’est sa patience qui lui a permis, lors de son immersion en pleine nature, de se faire accepter par un chimpanzé puis par la famille tout entière. Elle n’arrive pas en terrain conquis, l’humaine face aux bêtes. Non, elle vient chez eux, elle les respecte, leur laisse le temps et le choix d’interagir ou non.

Son amour pour les chimpanzés ne lui fait pas occulter pour autant les habitants de ces contrées. Elle comprend rapidement que, pour agir sur le long terme, elle va avoir besoin de leur soutient. C’est là qu’apparaît toute l’importance de l’éducation de ces populations dans la préservation des chimpanzés mais également de toute la faune environnante. Pour cela, les conditions de vie des habitants doivent être améliorées car beaucoup agissent pour leur survie, au détriment de ce qui les entoure. C’est un écosystème, dans lequel il n’est pas possible d’agir de façon isolée.

Ses réalisations

L’institut Jane Goodall est créé en 1977, en Californie, dans le but de sauver la faune. Cela passe par l’information, l’éducation des enfants et la mise en place d’actions humanitaires et de préservation.

Elle reste tout de même attachée aux chimpanzés et créer des refuges et réserves naturelles. Elle et son équipe sauvent les bébés dont les parents ont été tués et, grâce à ces pouponnières, leur permettent de grandir pour retrouver une vie de chimpanzé ordinaire.

On ne compte plus le nombre de récompenses qu’à reçu Jane. Entre autres, celle de « Dame commandeur de l’ordre de l’Empire Britanique », celle de « Messager de la paix », la médaille d’officier de la légion d’honneur… Des récompenses bien méritées pour cette femme aux actions incroyables. Avec beaucoup de passion et de dévouement, elle a su mettre la lumière sur une espèce fort intéressante. Elle nous alerte également sur les conséquences catastrophiques de nos comportements face à cette nature indispensable à notre survie.

Pour finir…

De secrétaire à grande scientifique dans le domaine de la primatologie, il n’y a qu’un pas. Un séjour à l’étranger et la passion de Jane l’ont envoyé au-delà de tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Elle a suivi son cœur et a réalisé de grandes choses. Ses origines modestes n’ont en rien entravé son évolution. C’est pleine de courage et dans une philosophie d’écoute, qu’elle arrive à lier deux espèces pour leur apprendre à se comprendre : les chimpanzés et les Hommes.

Une autre femme inspirante: Cléopâtre, une femme au charme immense

Pour recevoir les nouveaux articles, abonne-toi à la Newsletter!

Jane Goodall
Références: 
https://www.futura-sciences.com/planete/personnalites/zoologie-jane-goodall-885/
https://www.nationalgeographic.fr/animaux/jane-goodall-il-y-deux-jane-il-y-licone-et-il-y-moi

Crédits photos:
Crédit photo 1 : https://www.vulture.com/2017/10/jane-goodall-interview.html
Crédit photo 2 : https://www.nationalgeographic.org/news/jane-goodall/
Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Pinterest
Instagram